UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme

Récemment, l’«Union Fédérale des Consommateurs-Que Choisir» a fait une déclaration pour dénoncer les pratiques illégales des agences immobilières, insistant particulièrement sur leur manque de transparence. Pour rappel, l’UFC-Que Choisir est une communauté de consommateurs, d’usagers et de contribuables entièrement indépendants, issus de tous les milieux : d’entreprises, de syndicats, et même de l’État. Leurs objectifs sont de représenter et de défendre les intérêts des consommateurs face à toute instance, peu importe le domaine.

UFC-Que Choisir dit « STOP » aux abus

1246, c’est le nombre d’agences immobilières qui ont été suivies de près par l’UFC-Que Choisir au cours d’une étude menée en secret afin d’observer les différentes pratiques abusives des agences, dans 76 départements. La Loi Alur votée et adoptée en 2014, censée faciliter l’accès à la location de biens immobiliers semble avoir eu l’effet inverse. Les pratiques des agences ont même empiré depuis ces deux dernières années. Parmi les chefs d’accusation portés par L’UFC, la rétention d’information concernant la consommation énergétique du logement (35 % des agences) et les frais d’agences ou honoraires de location (18 % des agences)… les consommateurs non avisés peuvent avoir de mauvaises surprises une fois le contrat de location signé. Autres infractions commises par 81 % des agences, la demande d’un document non autorisé, comme le RIB ou le livret de famille. Pourtant, une loi concernant la limite de pièces exigibles existe bel et bien depuis novembre 2015, elle n’est tout simplement pas respectée.

 

La déclaration faite par l’UFC-Que Choisir, concernant les pratiques excessives et abusives des agences immobilières envers les consommateurs s’est soldée par la mise en demeure de 392 agences. Ces dernières devront se conformer à leurs obligations légales et réglementaires, sans quoi l’association prendra des mesures pouvant aboutir à des actions judiciaires. L’autre requête demandée par l’UFC est que les directions départementales de la protection des populations, les DDPP, augmentent les descentes et les contrôles auprès des agences immobilières.

Actuellement sur la plateforme
Biens recencés
870
Offres émises
35
Ventes conclus
24
Campagnes lancées
157